16395764_1822976367962617_831549912_n

Elle refuse de vivre à la Maison-Blanche, elle refuse d’être la First Lady, elle a ses raisons!
Les réseaux sociaux ne cessent d’en parler. Melania Trump, la troisième épouse de Donald Trump, le Président actuel des Etats-Unis, sur leur absence à la Maison-Blanche, les langues se délient. Melania, l’ancienne mannequin, devrait rejoindre son fils à New York, sans son mari, le Président! On est loin d’une première dame à la… Michelle Obama.
Première fois connue dans l’historique de la politique américaine. Le président élu a dû accepter la requête de son épouse Melania Trump: elle ne le suivra pas à Washington et ne s’installera donc pas à la Maison-Blanche. On dit: “Melania ne veut pas quitter New York où son fils Barron Trump, qu’elle appelle affectueusement “Little Donald” est scolarisé. Une école privée de l’Upper West Side”.
Quelques jours après la victoire du camp républicain, Jason Miller, directeur de la communication de Donald Trump lors de l’élection, affirmait: “Il est évidemment compliqué de faire changer d’école leur fils de dix ans au milieu de l’année scolaire”. Une situation unique!
Les langues se délient et les interrogations se multiplient: Quel est le rôle que Melania jouera en tant que First Lady? Est ce qu’elle va combattre le cyberharcèlement? Lutter contre le trafic sexuel et les violences conjugales? Soutenir les migrants légaux? … À vrai dire, cette femme n’est pas du tout attachée à ce rôle de Frist Lady, elle ne souhaitait pas le devenir, beaucoup de l’entourage de la famille Trump l’affirment. Elle était la grande absente de la première conférence de presse de Donald Trump, à neuf jours de l’investiture.
Cette femme, qui parle cinq langues (allemand, français, slovène, serbe et anglais) a décidé être la maman à plein temps, elle avait déclaré: “j’adore ça, donc j’ai décidé de ne pas prendre part à la campagne même si je soutiens mon mari à 100%”
Donal Trump s’installe donc à la Maison-Blanche. À ses côtés, sa garde rapprochée: Ivanka, sa fille chérie, et son époux, Jared Kushner! À Washington, ça circule que la vraie première dame sera elle.

Par Maroua Errai